Sanctions disciplinaires domestiques

Domestic Discipline Punishments

Si vous souhaitez diversifier votre relation et que cela ne vous dérange pas d'y jouer un certain rôle, la discipline domestique (DD) peut être une solution à essayer. C'est un style de relation dans lequel un homme et une femme ont des rôles définis.


Dans les relations de discipline domestique, les hommes ont autorité sur les femmes. Un homme crée des règles pour une femme qu'elle doit suivre et si elle désobéit, il décide de la punir. Le rôle d'une femme consiste souvent à prendre soin du ménage ou à entretenir des relations saines au sein de la famille. Dans le même temps, l’homme fournit une structure à cela et contrôle la manière dont les autres membres de la famille remplissent leur rôle.



La discipline domestique ressemble au système patriarcal et incarne le foyer idéal décrit dans la Bible. Ce type de relation conviendra donc mieux aux couples hétérosexuels monogames qui peuvent également être chrétiens et croire aux enseignements énoncés dans la Bible. C'est pourquoi cette pratique est parfois appelée Discipline Domestique Chrétienne (CDD).

Savez-vous où se trouvent les accessoires BDSM luxueux ? Recherchez sur anoeses.com des harnais , des équipements de bondage , de la lingerie en cuir et en latex et bénéficiez d'une réduction de 10 % sur votre première commande.

La discipline domestique fait-elle partie du BDSM ?

Il est important de faire la distinction entre la discipline domestique et le BDSM. Ils ont en commun les éléments de discipline et de punition, mais le BDSM a une portée beaucoup plus large que le DD. Le BDSM comprend le bondage et toutes les autres activités érotiques et ce style de vie n'a pas de rôles définis pour les hommes et les femmes, car les hommes et les femmes peuvent être dans une position de soumission. Par exemple, dans le BDSM, la femme peut discipliner son mari, mais dans la discipline domestique, ce sera toujours le contraire. La discipline domestique peut ne pas fonctionner pour vous si vous êtes une femme qui n’est pas prête à se soumettre complètement à son homme.


Une similitude entre le BDSM et la discipline domestique est la punition. Comme dans le BDSM, dans le DD, un homme peut décider d'une punition appropriée pour une femme et celle-ci doit être adaptée à la gravité de l'erreur qu'elle a commise. Dans la discipline domestique, la punition n'implique généralement pas de servitude ou de jeu à impact avec des jouets. Cependant, la fessée est assez répandue en tant que forme de punition disciplinaire domestique, en particulier la fessée domestique au-dessus du genou.


En outre, les participants à la discipline nationale signent souvent un contrat avant de s'impliquer dans ce type de relation. Il sert de guide aux deux parties sur les règles et les sanctions qui suivront si ces règles ne sont pas respectées. Le mari présente généralement un programme de discipline à sa femme qu'elle doit accepter. Le consentement est indispensable tant pour les relations de discipline domestique que pour les adultes.

Sanctions disciplinaires domestiques

Alors, que doit faire un homme si sa femme enfreint les règles de discipline domestique ? Vous trouverez ci-dessous les sanctions disciplinaires domestiques les plus courantes.


Fessée domestique

Dans la discipline domestique, la fessée est divisée en fessée de punition et fessée d'entretien. Un certain nombre de fessées peuvent être utilisées en guise de punition pour un mauvais comportement. Cela inclut la fessée avec une main, une pagaie, une brosse à cheveux ou tout autre objet. Dès que la punition est administrée, l'erreur est pardonnée et ne nécessite plus de discussion ni de punition. C'est différent de la fessée d'entretien : elle est pratiquée régulièrement à un moment prédéterminé pour réaffirmer les rôles et l'échange de pouvoir du couple.


Lorsque vous donnez une fessée à votre partenaire, il ne faut pas mettre trop de force. Le nombre de fessées est ce qui compte et vous ne voulez pas causer trop de douleur à votre soumis. Une autre règle est que l'homme ne doit pas se mettre en colère avant les fessées domestiques. S'il est toujours furieux à propos de quelque chose qui a conduit à une punition, il doit se calmer et ensuite seulement donner une fessée à son partenaire en guise de punition.

Temps de coin

Ce type de discipline domestique oblige la femme à s'asseoir ou à s'agenouiller dans un coin face à un mur pendant une période de temps définie. Alternativement, elle peut simplement faire face à un mur ou se tenir devant un mur. Dans certains cas, une femme peut également être nue pendant les heures de coin ou avoir les mains derrière le dos pour se sentir plus vulnérable. Parfois, le temps passé dans un coin est accompagné de fessée.

L'heure de la chambre à coucher

Cette punition oblige le soumis à passer une période de temps définie dans une pièce sans être autorisé à en sortir. Elle peut également être combinée avec d’autres mesures disciplinaires domestiques.

Se coucher tôt

Au lieu de ne pas être autorisé à bouger ou à quitter une pièce pendant un certain temps, un homme peut également réduire la durée pendant laquelle une femme reste éveillée. C'est particulièrement utile si son mauvais comportement est lié au fait de se coucher tard. Par ce type de punition, l'homme peut la faire se coucher à une heure raisonnable et également se soucier de sa santé.

Écrire des lignes

Une autre idée de punition disciplinaire domestique consiste à écrire des lignes. Si une femme fait quelque chose de mal, elle doit écrire une certaine phrase ou phrase plusieurs fois, par exemple 100 ou 500 fois. Cette phrase doit être liée à son acte répréhensible, donc en écrivant cette ligne, elle peut admettre son erreur. L’écrire la rendra plus consciente du problème.

Comment faire fonctionner une relation de discipline domestique ?

Les relations de discipline domestique ne peuvent fonctionner que si les deux partenaires acceptent de jouer des rôles définis et croient que cela améliorera leur relation. Si quelqu'un n'est pas disposé à assumer un rôle ou ne s'y sent pas à l'aise (cela peut concerner non seulement les femmes mais aussi les hommes), ce n'est probablement pas le meilleur choix de s'impliquer dans une relation de discipline domestique. N’oubliez pas que le consentement mutuel, les règles définies, les méthodes de punition et les limites sont ce qui différencie la discipline domestique des abus.

Pour en savoir plus sur Anoeses, les sexualités, le BDSM et vous connecter avec notre communauté, suivez @anoeses.education.

Article précédent Article suivant

11 commentaires

  • My husband spanks me once a month or more if I’ve messed up. I must stand in the room and remove my pants or skirt. Then I bend over the table. He spanks me until I’m ready to cry. He stops.
    I have to stand up and then remove my own panties, it’s embarrassing. Then I go over his lap. He uses a hairbrush on my bare hiney and it hurts. Sometimes I get worried and embarrassed when he stops but runs a finger around my virginal rectum. He stops and spanks me some more. Finally, I stand in the corner.
    Some day I,l turn the tables and spank him good.

    Marissa
  • I have been divorced for 8 years and two years ago moved in with a different woman, younger and very beautiful. I love her immensely and she does too but from day one she has implemented rules in our relationship that quickly turn into punishments if not adhered to. Punishments in various forms (spanking, caning, enemas, pegging…). I have never been submissive and she has obviously always been dominant and if that makes her love me more and trust me more and we both respect each other that is fine by me. Also because this does not happen every day but rather monthly maybe and our life together and our love are very strong. I understand rules are not for everyone but the punishments she administers when she thinks I am not doing as told or when, for example, she caught me masturbating watching porn, well, I think they make our relationship stronger. SO even if at first I was very reluctant, I now understand that domestic discipline is not anyone’s enemy if it clears things and helps to improve the relationship.

    stefan
  • You forgot to mention disciplinary fucking.

    Kate Landis
  • Interesting post. One of the comments is from a woman who appears to be a dominant. Another is in the article, it says to reduce the amount of time a woman stays awake. If you ever had children, you know you can send them to bed at the same time every night, but you cannot make them fall asleep. Same for a grown woman. :-)
    But the most important feature is the consent- it must be initially given and active and ongoing. A Domestic Discipline Society page indicates that consent can be withdrawn at any time by either the husband or wife, and the punishments must cease until a new agreement is made, or DD will no longer be in use if a new agreement cannot be agreed upon. That is what makes it different than abuse, that a DD relationship has initial, active and ongoing consent that can be revoked at any moment.

    Lola
  • My mother in law paddled my husband and his brothers well past college age. It was she who encouraged me to use corporal punishment on Todd in our marriage. Todd knows I won’t back off until he is in tears sobbing and desperately wanting the pain to stop. Todd must strip bare naked, retrieve the paddle, and not object as I administer domestic discipline. My sister can’t stand my husband, sooo when he’s rude, he strips in front of her, and is paddled to tears with her witnessing it all. I have a very obedient husband after “breaking him” with paddling

    Colleen

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

You’re in Ukraine? Use ukrainian website
TAKE ME THERE CLOSE